G comme… Garazi

A partir des 26 lettres de l’alphabet, à compter de février 2017, j’ai décidé de vous écrire mon Dictionnaire Amoureux afin de vous inviter à découvrir mon univers et mon identité d’auteure. J’évoquerai ma relation à l’écriture et à la lecture, partagerai mes doutes et mes joies, mes questions et mes convictions, vous informerai de mon actualité…

 

Pour mes nouveaux abonnés « estrangers » qui vivent au-dessus de l’Adour, Garazi est le nom basque de Saint-Jean-Pied-de-Port. J’y ai passé mon enfance et adolescence. Je ne sais pas encore ce qui transparaît dans mon écriture comme éléments liés au territoire et aux expériences passées.

Je pense qu’il faut plusieurs ouvrages pour lire ces empreintes.

L’année dernière, St Jean a reçu le label du « Plus beau village de France ». Ce qui est amusant, c’est qu’on l’a toujours nommé ville ! De chez mes parents, je dis que je descends en ville, je ne dis jamais village.

« La sélection des villages se déroule en quatre étapes (ainsi décrites par l’Association, cf leur site : www.les-plus-beaux-villages-de-France.org)

1- L’expertise sur dossier

Le dossier de candidature, porté par la commune elle-même ou par une structure intercommunale si elle a été mandatée à le faire, doit assurer que le bourg (ou plus rarement le hameau) faisant l’objet de la demande satisfait aux 3 critères éliminatoires suivants :

– Attester d’une dimension rurale, c’est-à-dire avoir une population agglomérée maximale de 2000 habitants.

– Posséder, sur son territoire, au minimum 2 sites ou monuments protégés (classés ou inscrits).

– Prouver d’une adhésion collective au projet de demande de classement par la fourniture d’une délibération du Conseil municipal.

La Commune peut verser au dossier tous documents qu’elle jugera utile à sa démarche. A réception du dossier au siège social de l’association, celle-ci notifie à la commune l’acceptation ou la non recevabilité de sa candidature. Aucune demande de classement n’émane d’une sollicitation d’une commune par l’association

2- L’expertise sur site

Lorsque le dossier de candidature a reçu un avis favorable, la commune fait l’objet d’une visite-expertise à une date convenue entre le Maire et le chargé de la politique Qualité de l’association.

Cette expertise est basée sur une grille de 27 critères objectifs permettant de mesurer l’importance et la valorisation du patrimoine du village, sa qualité architecturale, urbanistique et environnementale ainsi que la pertinence des actions de la commune en termes de maîtrise et de mise en valeur de son territoire (outils d’urbanisme, maîtrise des flux de fréquentation, aménagements esthétiques…).

Elle se traduit par un entretien préalable avec le Maire de la commune (entouré de toutes personnes de son choix), au cours duquel sera fourni à l’association un certain nombre de documents nécessaires à l’expertise, avant de s’achever par un reportage photographique technique.

3- La Commission Qualité

Composée d’élus membres de l’association mais aussi de personnalités qualifiées ou « experts », la Commission Qualité siège 2 fois par an. Elle décide, de manière souveraine, de la suite à donner au rapport d’expertise présenté par le chargé de la politique Qualité de l’association.

4 décisions sont possibles :

– le classement sans réserve (n’excluant pas la formulation d’observations ou conseils à des fins d’amélioration de sa qualité).

– le classement avec réserves, mentionnées dans le compte-rendu d’expertise ainsi que dans la charte qualité et que la commune devra, dans ses actions à venir, s’efforcer de lever.

– le non classement temporaire, permettant à la commune dont le potentiel a été reconnu, de renouveler sa demande de classement, à une date qu’elle jugera plus opportune en fonction de l’amélioration de sa qualité.

– le non classement définitif éliminant (sauf exception dûment motivée), toute possibilité de renouvellement de candidature.

4- La Charte de Qualité

Elle officialise l’entrée d’un nouveau village dans l’association. Sa signature par le Maire de la commune concernée (à laquelle peut s’ajouter celle du Président de la structure intercommunale mandatée pour le projet de classement) et le Président de l’association est obligatoire et doit intervenir dans un délai maximum d’un an à compter de la date à laquelle la Commission Qualité a rendu sa décision. Elle donne une première occasion au village de faire connaître et de valoriser son classement au titre des Plus Beaux Villages de France auprès des habitants, des Collectivités locales, et des media.

La Charte de Qualité implique, pour l’association tout autant que pour le village, un certain nombre d’engagements. L’association concède ainsi à la commune (ainsi qu’à ses structures satellites : Office de Tourisme…) le droit et même le devoir d’utiliser les emblèmes figuratifs de sa marque déposée (logo), la fait bénéficier des actions et services qu’elle conduit pour améliorer la qualité, la notoriété et le développement de l’ensemble des villages de son réseau.

De son côté, la commune s’engage, sous peine de déclassement, à s’impliquer, de manière active et dans le respect des principes édictés par l’association, à la mise en œuvre de sa stratégie, non seulement par le paiement d’une cotisation mais aussi par sa participation aux réunions de travail de l’association. Elle doit également poursuivre ses efforts quant à l’amélioration de sa qualité générale (patrimoine, accueil, développement…) en s’appuyant sur la valorisation de son classement.

Cette méthode de sélection, si elle est extrêmement rigoureuse (environ 1 demande de classement sur 5 seulement aboutit favorablement), s’avère néanmoins nécessaire à la crédibilité des villages et du réseau auprès du grand public quant à la promesse d’excellence qui lui est faite.

Les villages classés antérieurement à 1991, date de la mise en place de la grille d’expertise multicritères, font par ailleurs l’objet d’une vérification de leur qualité à l’appui de cette grille et peuvent voir leur classement remis en question par la Commission Qualité ».

 

Cet été, le magazine féminin Maxi, un hebdomadaire, a fêté le 25ème anniversaire de l’Association. Une journaliste a choisi de m’interviewer (orientée par l’Office de Tourisme). Elle cherchait des personnes civiles engagées pour faire connaître leur village.

Abdy Warhol écrivait en 1968, « à l’avenir, chacun aura son quart d’heure de célébrité mondiale ». Mondiale, pas encore, mais mon autre site saintjeanpieddeport.wordpress.com reçoit des visiteurs de la planète entière.

Je ne résiste pas à l’envie de vous donner à lire l’article ! Excepté la conclusion (nunuche) que je n’ai jamais prononcée, il est plutôt fidèle à ce que j’ai dit.

Espérons que cela vous attire à Garazi !

1 article maxi juillet 2017

 

Publicités