Vacance(s), vous dis-je !

Mon amie auteur Elisa, sur son blog : http://elisatixen.wordpress.com est déroutée de se retrouver en « vacance de mots » après la sortie de son livre « Sans traces apparentes » aux Editions de la Rémanance. Nul doute qu’elle retrouvera bien vite le chemin créatif de sa plume.

J’ai connu cette période un peu plus tôt dans l’année. Etrange sentiment effectivement de vacuité tristounette. Mais comme j’ai aussi l’espérance chevillée au corps, j’ai attendu sans stress que l’encre veuille bien s’épancher ! Amis auteurs, patience !

Aujourd’hui, pour ma part, j’ai choisi volontairement de mettre de côté mes projets pour l’école buissonnière des concours de nouvelles. Août est le seul mois de l’année où je peux avoir plusieurs heures de libre qui se suivent sans interruption. Un enchantement ! Dommage que cela ne se renouvelle pas plus souvent.

J’en ai profité pour parcourir la liste du site  http://bonnesnouvelles.com

J’ai envoyé trois textes.

La médiathèque de Saint-Palais (64) propose la consigne suivante : « La nouvelle doit comporter les dix mots suivants : fouet – douille – recette – beurrer – sablé – tarte – macaron – crêpe – crème – chou, mais sortis de leur contexte culinaire ». J’ai écrit une histoire de vengeance qui on le sait, est un plat qui se mange froid. Elle se passe dans… une cuisine.

La mairie de Thouaré-sur-Loire (44) invite les auteurs à plancher sur le thème « Nuit blanche ». Mon histoire se passe dans un train. Mais chut ! je ne vous en dis pas plus. Vous la découvrirez dans mon prochain recueil, sortie prévue en juin prochain.

Verrières-le-Buisson (92), qui fête cette année le bicentenaire Vilmorin, a choisi le thème « Jardins secrets ». Je leur ai envoyé ma nouvelle « Rouge cerise » qui est dans mon premier recueil, « Eclats de rage ». Pas sûr que le côté noir de mon texte corresponde à leur esprit de fête !

J’espère avoir le temps avant la rentrée d’un petit quatrième.  Riantec (56) : Commencer par « Dès le départ du train, je réussis à me calmer. Je ne tremblais plus » et finir par « Maintenant je crains la rechute ». Vienne (69) : commencer par « Pierre, il y a quelque chose qui déraille dans le jardin dit Sophia » et finir par « De quoi seront-ils capables la prochaine fois ? ».  Rennes : « Une histoire de plat et de vin ». Mauves (44) : « Un trou noir, c’est troublant »…. Le choix est large. J’adore butiner sur ce site.

Allez, je m’y remets !

Publicités

Citation d’Août

« Il y aurait une écriture du non-écrit. Un jour ça arrivera. Une écriture brève, sans grammaire, une écriture de mots seuls. Des mots sans grammaire de soutien. Egarés. Là, écrits. Et quittés aussitôt ».

Marguerite Yourcenar

 

De retour !

Hélas, j’ai du quitter ma chère Toscane, ma bulle d’oxygène ! Les vacances ont l’immense privilège de vous offrir de … la vacance. J’avais bien amené des devoirs d’écriture mais une fois sous les cigales et les ombres douces… j’ai vraiment pratiqué le nonchaloir !!!

Semaines où le temps s’arrête, ou l’anticipation stressante du rythme professionnel n’existe plus. J’adore cette période où l’instant est tout seul ! Pas de passé, pas d’avenir, un être au monde dans l’essentiel du moment. La seule question existentielle du mois de juillet : quelle grillade pour le soir ? Franchement, ça repose !!!

Quelques virées culturelles mais j’en ai surtout profité pour lire !

Pour mon blog : vous avez vu que mes articles programmés pour surgir en mon absence ont fonctionné !!!!!! J’améliore ma technique informatique, je n’en reviens toujours pas.

Comme je n’avais pas la tête à réfléchir à un article pour cette semaine (j’essaie de faire durer l’absence d’anticipation !), ayant enfin compris comment incruster des liens hyper texte, je vous invite à découvrir la nouvelle page de mon site, intitulée… Liens.

Je vous informe de tous les écrits de mes cops de l’Académie, il y en a pour tous les goûts : fantasy, érotisme, surnaturel, drame…, des nouvelles, des romans, des guides…

A la semaine prochaine…