Septembre 2014. Trouvez des histoires et des personnages !

1. La série feuilletonnante

Quatre nouvelles d’une vingtaine de pages doivent représenter une série feuilletonnante. La construction de l’intrigue principale répond à des modalités particulières. Les personnages doivent être suffisamment forts et nombreux pour tenir le lecteur jusqu’au bout de l’histoire !

Je continue d’explorer la littérature noire et policière. Dans mon recueil de nouvelles de l’année dernière, j’avais choisi le genre noir. Mes héros sont des adolescents qui passent à l’acte meurtrier, en ayant l’illusion de soulager leur douleur.

Cette fois, j’ai choisi comme héroïne une Capitaine de police parisienne envoyée à Bayonne démanteler une cellule d’Iparretarrak. J’ai choisi l’année 1982. Le groupe séparatiste a mené plusieurs attentats en Pays Basque nord. Parallèlement, le GAL venu d’Espagne pourchasse et assassine les séparatistes d’ETA réfugiés en France.

Ma série interroge la question de l’identité, et les décisions prises en son nom, ainsi que la question du choix, ses motivations et ses conséquences. Ceci à travers deux thématiques : la politique et l’amour.

Mon titre est pour l’instant : « Vivre libre ou mourir ». J’aime bien me mettre à écrire avec un titre même provisoire. Je pense qu’il donne le ton ! En général, je les trouve assez facilement. Remue-méninges dans tous les sens puis il y a un moment où je le sens juste. Mais qui sait ? Il sera peut-être tout autre à la fin de l’année !

Ce mois-ci, je vais explorer mon univers et construire mes personnages. Je vais me documenter sur la question basque, sur les mouvements séparatistes du Pays Basque sud et nord, trouver des études de chercheurs, de journalistes, lire des témoignages des acteurs de l’époque.

2. Le roman

J’ai construit deux synopsis l’année dernière : une enquête policière classique et une comédie romantique. Je voulais expérimenter ce genre  pour voir si un jour je saurais écrire léger et drôle. Mais pour l’instant, je reste dans le genre polar.

J’ai choisi d’écrire le deuxième synopsis que j’ai intitulé « A couteaux tirés ».

Léa Nevers, jeune Capitaine de police, est mutée à Bordeaux, suite à une procédure disciplinaire. De repos, elle fait du cheval chez son oncle qui anime un Centre équestre à Lou Brucà. Celui-ci jouxte le Centre Educatif de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Une tempête cataclysmique s’abat sur le Bassin d’Arcachon.

Pendant ce temps, le cadavre du Directeur du Centre est découvert dans son bureau. Un substitut des mineurs, venu entendre en audition une jeune mineure, est présent. Léa et son oncle débarquent se mettre à l’abri. Le Centre, isolé dans la forêt, est coupé du monde une nuit et un jour avec tous ses résidents.

Le coupable est parmi eux. Huit suspects : les mineurs délinquants Malika, Coline, Loïc et Mustapha, le veilleur de nuit Mathieu Ronet, un éducateur Lucas Joubert, l’épouse Mirabelle Gauthier, le maire du village et oncle de Léa, Lugan Cazeneuve. Qui avait intérêt à la disparition de Romain Gauthier ?

Ce mois-ci, je vais établir mes fiches personnages. Tout connaître de leur personnalité, de leurs désirs, de leurs faiblesses, et essayer d’anticiper leurs interactions possibles.

A la prochaine !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s